André-Pierre Gignac, l'OM au coeur

André-Pierre Gignac commence à jouer au football à l'âge de cinq ans et demi à l'Étoile sportive fosséenne avant de poursuivre sa formation au FC Martigues.
Lors de l'édition 2001-2002 de la Coupe Gambardella, il parvient à se hisser en demi-finale avec l'équipe martégale, éliminée par l'OGC Nice.
Gignac rejoint les moins de 18 ans du FC Lorient en 2002 puis intègre l'effectif professionnel, alors en Ligue 2, en 2004.
Il joue son premier match professionnel lors de la seconde journée de Ligue 2 en entrant en jeu. Il ne joue que treize minutes mais marque son premier but.

Il est prêté pour la saison 2005-2006 au Pau Football Club, évoluant en National, où il y inscrira 8 buts en 20 matchs.
Le FC Lorient gagne son premier match au Parc des Princes contre le PSG (3 à 2) le 5 août 2006.
Gignac s'impose par la suite sur le front de l'attaque au détriment notamment de Steve Marlet et Fabrice Fiorèse et il marque les esprits en inscrivant un triplé lors de son premier match de Ligue 1 en tant que titulaire contre le FC Nantes.
Au total, cette saison-là, il marque neuf buts en 37 matchs de championnat.
En juin 2007, André-Pierre Gignac signe un contrat de quatre ans en faveur du Toulouse FC; un transfert controversé à cause d'un pré-contrat signé quelque temps plus tôt avec le Lille OSC. Il joue son premier match dès la première journée de championnat contre Valenciennes.
Hormis lors d'un match de Coupe UEFA à Sofia où il marque à la 96e minute le but qui qualifie le club pour la phase de poules, sa première saison dans la ville rose est terne. Recruté pour être associé à Johan Elmander en attaque, il est le plus souvent remplaçant et n'inscrit que deux buts en championnat cette saison-là dont le premier lors de la quatrième journée de Ligue 1 contre Strasbourg puis la journée suivante contre Nice.
Le TFC vit par ailleurs une saison difficile, n'assurant le maintien en Ligue 1 qu'à l'issue de la dernière journée.
L'année suivante, tandis qu'Elmander rejoint Bolton, le nouvel entraineur Alain Casanova fait de Gignac son premier choix au détriment de l'international danois Soren Larsen. L'attaquant enchaine alors les bonnes prestations, signant notamment six doublés en championnat. Il est élu joueur de Ligue 1 du mois en septembre 2008 et en mars 2009.

À l'issue de la 29e journée, André-Pierre Gignac inscrit son dix-huitième but de la saison en championnat. Il bat ainsi le record de buts inscrits en première division par un avant-centre du TFC, dépassant d'une unité les 17 buts de Yannick Stopyra lors de la saison 1984-1985. Il termine la saison sur la première marche du podium des meilleurs buteurs du championnat avec 24 unités.

Après un début de saison 2009-2010 difficile, l'attaquant toulousain n'est pas épargné par les blessures (dents, adducteurs et pubalgie) et ne peut de ce fait pas participer au match de Coupe de France contre les Herbiers (victoire 1-0) et au match de Coupe de la Ligue contre l'AS Nancy-Lorraine (victoire 3-0).
Il finit néanmoins la saison meilleur buteur du club pour la seconde fois consécutive.

Le 20 août 2010, le Toulouse FC accepte une offre de dix-huit millions d'euros (hors bonus) pour le transfert de Gignac vers l'Olympique de Marseille, où ce dernier signe un contrat de cinq ans2. Sa venue est notamment due à José Anigo qui affirmait qu'il fallait recruter un grand gabarit devant et a donc préféré APG à Kevin Gameiro.

Il joue son premier match sous le maillot marseillais neuf jours plus tard contre les Girondins de Bordeaux. Le 15 septembre 2010, André-Pierre Gignac entre pour la première fois au stade Vélodrome pour un match de Ligue des champions perdu 1 à 0 face au FK Spartak Moscou, malgré une lourde frappe de ce dernier sur le poteau qui aurait pu permettre aux Olympiens d'arracher le match nul. Il inscrit son premier but lors d'un match officiel le 2 octobre 2010 en ouvrant le score contre l'AS Saint-Étienne d'une reprise de volée du gauche sur une passe lobée de Lucho González. Gignac marque ses trois premiers buts en Ligue des champions le 3 novembre 2010 face aux Slovaques du MŠK Žilina pour une victoire 7-0 (plus large victoire à l'extérieur dans l'histoire des phases de poules de la compétition).

Alors que sa première moitié de saison est des plus moroses, il démarre l'année 2011 en marquant cinq buts en six matchs, avant de se blesser. À la fin de sa première saison sous ses nouvelles couleurs, Gignac totalise 12 buts en 37 rencontres toutes compétitions confondues et finit meilleur buteur du club.

La saison 2011-2012 est difficile pour APG.
Il passe la première moitié de la saison sur le banc après le replacement de Loïc Rémy dans l'axe.
Il enchaîne les blessures à partir de décembre et doit attendre les trois derniers matches pour pouvoir rejouer.
Il marque 1 but pour 21 matches lors de cette saison (face à Auxerre, but qui scelle la rétrogradation du club bourguignon en Ligue 2).
Cette mauvaise saison peut s'expliquer par ces blessures et sa relation tendue avec l'entraîneur Didier Deschamps.

Après le départ de Didier Deschamps en Équipe de France, André-Pierre Gignac réalise un très bon début de saison 2012-2013 en inscrivant 12 buts lors de la première partie du championnat.
Il permet notamment à son équipe de remporter les six premières journées, le meilleur début de saison de l'histoire de l’Olympique de Marseille.
Ce regain de forme intervient après l'arrivée d’Élie Baup sur le banc marseillais et la méforme de Loïc Rémy.
Lors de cette saison, il marque beaucoup de buts décisifs pour les victoires de l'OM (souvent sur le score de 1 à 0).
Le 5 mai 2013, face à Bastia, André-Pierre Gignac marque un doublé décisif dans la course à la 2e place. Il finit la saison meilleur buteur du club pour la seconde fois. L'Olympique de Marseille finit deuxième et est encensé par les spécialistes pour sa solidité défensive, malgré le fait que beaucoup de supporters et de médias lui reprochent son manque de spectacle et son jeu jugé trop défensif.

Sa saison 2013-2014 est à l'image de la précédente, où il fait figure de pièce inamovible dans le système d'Élie Baup.
Malgré des résultats mitigés pour son équipe, qui termine à la 6e place (ce qui entraine le limogeage d'Élie Baup et son remplacement temporaire par José Anigo), il inscrit 16 buts en ligue1, et effectue une saison à 22 réalisations toutes compétitions confondues, faisant de lui le meilleur buteur du club de la saison pour la troisième fois.
Il marque 4 buts en 2 matches de Coupe de France, dont un retourné acrobatique face à l'OGC Nice (élu plus beau but de la compétition par la LFP) et 2 buts en 2 matches de Coupe de la Ligue.
Marseille n'accroche aucune qualification en coupe d'Europe, une première depuis dix ans pour le club, mais Gignac s'impose comme un cadre du vestiaire en même temps qu'un joueur très apprécié des supporters.
En attestent les réactions à ses buts et ses remplacements, où son nom est très souvent scandé par les supporters marseillais.
Lors de la saison 2014-2015, André-Pierre Gignac inscrit dix buts lors des dix premières journées.
Il est élu plusieurs fois "Olympien du match" et "Olympien du mois d'août" par les supporters marseillais.
C'est le meilleur début de saison d'un attaquant en Ligue 1 depuis les 8 buts (dans les sept premières journées également) de David Trezeguet, lors de la saison 1999-2000 où l'AS Monaco remporta le titre de champion de France. Le 17 octobre 2014, il est élu "joueur du mois de septembre" en Ligue 1 avec 69% des suffrages.
Lors de ce mois de septembre et à la suite de ses prestations, Gignac est désigné comme le meilleur attaquant d'Europe par le Centre International d'Étude du Sport (CIES).
Le 5 avril 2015, il inscrit son second doublé en Classico face au Paris Saint-Germain mais son équipe s'incline 3-2 malgré la grande prestation de l'attaquant marseillais
Suite à ce match, il devient, avec Cristiano Ronaldo, le meilleur buteur de la tête en Europe de la saison.
Le 1er mai 2015, il marque son 100e but en Ligue 1 contre Metz (2-0), et profitera de ce match pour s'offrir un doublé. Il termine second meilleur buteur du championnat avec 21 réalisations derrière Alexandre Lacazette10.

En fin de contrat il quitte l'OM en fin de saison 2014-2015 après une 4e place obtenue par le club en championnat.
Il joue son dernier match sous le maillot de l'OM le 23 mai 2015 contre le SC Bastia avant d'être remplacé par Michy Batshuayi sous l'ovation du vélodrome.
Gignac est transféré aux Tigres de Monterrey, où l'attend une ferveur exceptionnelle
Un peu plus d’un mois seulement après son arrivée, l’ex-attaquant de l’OM avait été l’auteur d’un but en demi-finales retour contre les Brésiliens de l’Internacional Porto Alegre (3-1).
Malheureusement, il s'inclinera en finale contre River Plate (0 - 0, 0 - 3)

Six jours après son premier but en championnat mexicain, André-Pierre Gignac a inscrit un triplé, samedi soir.
Face aux Jaguares Chiapas, l'attaquant français a largement contribué au succès de son équipe (4-1). Il a ouvert le score depuis l'entrée de la surface (28e), doublé la mise après un bel appel en profondeur (37e) et clôturé le tableau d'affichage d'une frappe croisée à ras de terre après un crochet sur le dernier défenseur (70e).
Cette victoire est la première des Tigres cette saison, en cinq journées. L'équipe de Monterrey est 16e, sur 18, à huit unités du leader Leon, vainqueur à Morelia (4-3).

Bonne Chance à toi Dédé, pour cette nouvelle aventure.