Bernard Tapie
"Soyez assurés que le match n'est pas perdu
avec toujours la même espérance
"

Bernard Tapie s'est confié ce dimanche 19 Novembre à Laurent Delahousse dans l'émission 19 heures
«Ça ne va forcément pas bien, c'est une maladie horrible. Je n'avais jamais eu de symptômes avant. Je me lève le matin avec l'envie de lui péter la gueule à ce cancer. La chimiothérapie est très dure. Elle doit, je l'espère, déboucher sur une chirurgie elle-aussi très lourde. On pourrait me retirer l'œsophage et l'estomac

Bernard a été touché par l'hommage réservé par les supporters marseillais.
«Qu'est-ce que vous voulez ressentir quand vous avez 50.000 mômes qui vous font un témoignage de leur affection ?
Ça veut dire que vous avez servi à quelque chose.
C'est la plus belle cure de chimiothérapie que j'ai jamais reçue,
a avoué, ému aux larmes Bernard Tapie.
J'ai connu des moments de bonheur inoubliables.
Mais il faut accepter, à un moment donné, d'aller vers l'épreuve ultime qu'est la mort.
Ce n'est pas une catastrophe.
Que je sois vainqueur ou vaincu, j'aurai mis toutes les chances de mon côté. Je peux partir tranquille.
»

Après un match au Vélodrome il y a un mois

"Mes chers amis,
J'ai vu vos banderoles, j'ai entendu vos chants de soutiens. À certains moments j'ai même pu voir vos regards. Merci de cette formidable sympathie qui m'est d'un profond et inégalable réconfort car tout ce qui, à l'intérieur de moi agit contre mon corps, est moins fort que ce que j'ai vu ce soir-là dans vos cœurs.

Soyez assurés que le match n'est pas perdu avec toujours la même espérance, pour ma vie bien sûr, mais pour notre club, pour notre ville, pour notre région, il faut gagner.
Merci
"
Bernard Tapie
Les supporters de l'Olympique de Marseille, le club qu'il a dirigé pendant 8 ans, lui ont rendu hommage le soir d'OM Toulouse.
Notre ami René Malleville a posté sur son compte Twitter
"Je pense que toute sa famille va le soutenir, physiquement, moralement, nous ses amis qui savons, on est avec lui par la pensée".
"Bernard, bats toi, tu as toujours été un battant, bats toi".

Les Grandes années Tapie, toute son aventure Olympienne