OM Olympique de Marseille

OM Saison 1936-1937 premier titre de Champion de France

Première Division Champion 38 points
69 Buts Pour 39 Buts Contre

Présidents : Messieurs Raynaud et Blanc.
Entraîneur : Joseph Eisenhoffer (Hongrie)
Equipe type:
Vasconcellos - Ben Bouali, Bruhin, H. Conchy - Bastien, Durand --Zermani, Ignace , Zatelli, Weiskopf, Kohut
Remplaçants Aznar,Bistolfi, Dard, Erevanian, Gonzalès, Gorelli, Granier, Hadidji, Hadjinicolas, Meister, Miquel, Olej, Waggi
Buteurs: Zatelli (28), Weiskopf (12), Kohut, Ignace et
Zermani (6), Miquel (5), Waggi (3), Durand (2) et Aznar (1).
Bastien, Ben Bouali, Vasconcellos, Bruhin, Conchy Henri, Granier, Zermani, Ignace, Zatelli, Aznar, Weiskopf
Résumé de la Saison Toutes les rencontres de l'OM saison 1936/1937 en détail
LE PREMIER TITRE DE L'OM.
Le championnat 1936-37 fut si disputé que le champion, l'O.M. ne remporta le titre que grâce à son goal-average supérieur à celui de Sochaux qui, cette année-là, demeura invaincu sur son terrain alors que Marseille y avait connu une défaite (0-1 précisément devant Sochaux lors de l'avant dernière journée).
Metz OM 3 - 1 Sète OM 2 - 2 OM Rennes 3 - 0
OM Racing Paris 4 - 1 OM Cannes 2 - 0 Antibes OM 1 - 3
OM Rouen 3 - 0 Mulhouse OM 1 - 2 OM Strasbourg 4 - 0
Roubaix OM 2 - 2 Sochaux OM 3 - 1 OM Fives 1 - 0
OM Red Star 3 - 2 OM Lille 2 - 1 Excelsior OM 0 - 3
Rennes OM 3 - 1 OM Metz 4 - 0 OM Sète 2 - 1
OM Antibes 2 - 0 Racing Paris OM 1 - 1 Cannes OM 3 - 0
Strasbourg OM 1 - 0 Rouen OM 1 - 0 OM Mulhouse 5 - 1
Fives OM 4 - 3 OM Roubaix 4 - 1 Lille OM 2 - 1
OM Excelsior 4 - 4 Red Star OM 0 - 5 OM Sochaux 0 - 1
C'est d'abord l'Olympique lillois qui s'empara de la première place jusqu'en novembre pour la céde ensuite à Strasbourg.
Marseille classé huitième en novembre n'apparut à la première place qu'au mois de mars. Dès lors, les Marseillais surent conserver cette première place en dépit d'un terrible retour de l'équipe de Sochaux classée septième au mois de mars et qui réussit en trois mois à se porter à la hauteur de l'O.M.
L'équipe Olympienne était composée des joueurs suivants:
Vasconcellos (l'extaordinaire gardien de but venant de Vasco de Gama dit "El Jaguar" - Ben Bouali, H. Conchy - Bastien, Bruhin, Granier -Zermani, Ignace (transfuge de V.A.), Zatelli, Weiskopff, Israélite hongrois, qui jouera pendant la guerre sous le nom de Virage et Kohut..
A Sochaux, il y avait toujours Abbelen, Courtois, Duhart, William, mais Lauri un nouveau Sud-Américain et le Tchèque Bradac avaient grossi le nombre de vedettes.
C'était toujours la "grosse" équipe.
Le champion de la saison précédente, le Racing Club de Paris avait eu des débuts pénibles, quelques désaccords étant survenus, notamment au sujet de Hiden, au sein de l'équipe.
A la fin des matches aller, il n'était que neuvième. Il entama, lors des matches retour, un magnifique rétablissement puisqu'il termina troisième à seulement un point de Marseille et de Sochaux ; mais c'est une défaite devant le Red Star lors des matches retour (2-0) qui lui fit perdre toute chance de conserver son titre alors qu'il était en deuxième position.
Parmi les animateurs de la saison : l'Allemand Rohr, le terrible avant centre de Strasbourg d'ailleurs leader des buteurs (30) devant Zatelli (28) le Rouennais Jean Nicolas dont l'équipe venait d'accéder à la Division I le Racingman Roger Couard, Henri Hiltl, Koranyi, Simonyi maintenant au Red Star, etc.
Marseille remporta son titre, malgré un petit nombre de victoires à l'extérieur (quatre seulement : à Antibes, à Roubaix contre l'Excelsior, à Mulhouse et à Saint-Ouen contre le Red Star) et un nombre de défaites relativement élevé (neuf en tout dont huit à l'extérieur).
Le Miroir des Sports, aujourd'hui disparu nous a permis de reconstruire l'Histoire de ce Championnat grâce aux photos et commentaires des matchs de l'époque.
Il parut de 1920 à 1944, repris en 1946, d'abord sous le nom de But et Club, jusqu'en 1968.
C'est d'ailleurs le Racing, qui fidèle à sa légende d'équipe fantasque, remporta cette année là le plus grand nombre du succès à l'extérieur : six, mais les Parisiens
Coupe de France
32ème de finale : OM-Deportivo Bordeaux 8-0
16ème de finale : Fives -OM 1-1 puis (match rejoué) 2-0
Buteurs : Kohut (4), Zatelli (2), Bastien, Ignace et Zermani (1)
EQUIPE TYPE
1936/37
Remplaçants