OM Olympique de Marseille

OM saison 1974-1975, l'OM danse la Samba

Première Division 2eme, 49 points
65 Buts Pour45 Buts Contre

Président : Monsieur Méric
Entraîneur : Jules Zvunka

Equipe-type Charrier - Vanucci, V Zwunka, Trésor, Bracci - Buigues, Noguès (Arg), Bereta - Skoblar( puis Jairzinho), Paulo-Cesar, Emon
Remplaçants: Albaladéjo, Bouze, R.Gransart, Lemée, Lendo, Mahieu, , Eo, Ropéro, Sikély (C-I), Troisi (Arg)

Buteurs : Paulo Cézar (17), Emon (12), Jairzinho (9), Skoblar (5), Albaladéjo, Béréta et Buigues (3), Eo et Sikély (2), Bracci, Lendo, Noguès, Trésor, Troisi et V.Zvunka (1) et un but csc des Lensois Ciecelski et Notheaux et du Stéphanois Piazza.
Tresor, Zwunka V, Vanucci, Bracci, Charrier, Buigues, Emon, Jairzinho, Albaladejo, Bereta, Paulo-Cézar
Résumé de la Saison Toutes les rencontres de l'OM saison 1974/1975 en détail
Après la coupe du monde 1974 remportée par l'Allemagne, l'OM va se mettre à l'heure brésilienne en recrutant deux titulaires de l'équipe du Brésil.

Paulo Cesar et Jairzinho, authentique champion du monde en 1970, surtout Jairzinho auteur de 7 buts au Mexique.
Skoblar joue les premiers matchs et inscrit 5 buts mais quitte le club avec l'arrivée de Jairzinho.

Paulo-Cesar illumine le Vélodrome mais reste inconstant et ses frasques viennent un peu gâcher la saison.

Après Bosquier, Carnus et Keita, Bereta arrive en plein milieu de la saison après la qualification des verts contre Hadjuk Split

Cela se passe encore mal avec le Président Rocher.

1èreST

OM - STRASBOURG

1 - 1

20èmeST

OM - LILLE

2 - 0

2èmeST

LILLE - OM

1 - 0

21èmeST

SOCHAUX - OM

1 - 1

3èmeST

OM - SOCHAUX

2 - 1

22èmeST

OM - NICE

4 - 1

4èmeST

NICE - OM

1 - 3

23èmeST

METZ - OM

1 - 0

5èmeST

OM - METZ

1 - 0

24èmeST

OM -REIMS

1 - 1

6èmeST

REIMS - OM

4 - 3

25èmeST

ANGERS - OM

1 - 2

7èmeST

OM - ANGERS

3 - 1

26èmeST

OM - RENNES

3 - 1

8èmeST

RENNES - OM

1 - 0

27èmeST

LYON - OM

0 - 1

9èmeST

OM - LYON

0 - 1

28èmeST

OM - BASTIA

3 - 1

10èmeST

BASTIA - OM

2 - 2

29èmeST

PSG - OM

1 - 1

11èmeST

OM - PSG

4 - 2

30èmeST

MONACO - OM

0 - 2

12èmeST

OM - MONACO

4 - 1

31èmeST

OM - LENS

4 - 0

13èmeST

LENS - OM

2 - 2

32èmeST

TROYES - OM

1 - 2

14èmeST

OM - TROYES

0 - 0

33èmeST

OM - NIMES

1 - 1

15èmeST

NIMES - OM

3 - 1

34èmeST

BORDEAUX - OM

1 - 0

16èmeST

OM - BORDEAUX

3 - 0

35èmeST

OM - NANTES

2 - 1

17èmeST

NANTES - OM

2 - 0

36èmeST

ST ETIENNE - OM

4 - 1

18èmeST

OM - ST ETIENNE

1 - 2

37èmeST

OM - RED STAR

3 - 2

19èmeST

RED STAR - OM

0 - 0

38èmeST

STRASBOURG - OM

3 - 2

C'est en 1/4 de finale contre le PSG de Fontaine que les choses se grattent, Jairzinho est accusé d'avoir bousculé l'arbitre, Paulo-Cesar aussi, l'OM est éliminé et Jairzinho suspendu une année.
Il semble s'être accusé à la place de Paulo...
C'est la fin de la carrière en France de ce fantastique joueur qui avait été un grand artisan de la victoire du Brésil en 1970.
Avec le départ de Skoblar et celui de Magnusson, parti au Red Star, c'est toute une époque qui se termine, avec deux joueurs qui auront illuminé le Vélodrome pendant plus de 5 ans.

Pendant ce temps Saint-Étienne va profiter de sa nouvelle aventure en Coupe d'Europe pour progresser dans le jeu.
Ils se qualifient d'abord contre le Sporting du Portugal, et c'est le match contre Hajduk Split qui va faire naître la légende du Chaudron vert du stade Geoffroy Guichard.
Battu 4 à 1 à Split et pratiquement éliminé, Saint-Étienne qui mène à la mi-temps 1 à 0 par un but de Larqué est rejoint en seconde mi-temps.
C'est alors que 3 buts sont marqués et Triantafilos assure la victoire par 5 à 1 en prolongations.
Une nouvelle qualification contre Ruch Chorzow va leur donner une confiance et un moral de vainqueurs.
L'élimination en demi-finale contre le Bayern ne peut effacer cette belle aventure qui les mènera en finale la saison suivante.

A deux journées de la fin, ils comptent, avec deux matches en retard, deux points d'avance sur l'OM, qui'ls reçoivent justement le 3 mai.
Un OM où joue désormais Beretta, transféré après Split à l'OM.
La mise au point est indiscutable : Larqué, Bathenay, Patrick Revelli et Sarramagna sont déchaînés : 4-1 et bonus.
Pourtant, Paulo Cesar a ouvert le score.
Le Brésilien qui avait manqué le rendez-vous pour s'être endormi sur la plage de Cassis rejoint le car sur l'autoroute en short et sandalettes.
Fernand Méric voulait du cinéma, il en a.
Les Stéphanois ont maintenant cinq points d'avance. Ils ont quasiment assuré leur qualification pour la prochaine Coupe d'Europe.
Ils terminent donc tranquillement le championnat en battant Nice 2-0 puis Bastia 3-2 et enfin, en apothéose, après une défaite à Lens 3-1, en triomphant du dernier match contre Troyes devant le public stéphanois.
Saint-Étienne est champion de France pour la neuvième fois.
Il a terminé avec neuf points d'avance sur l'OM, et possède la meilleure attaque (70 buts) et la meilleure défense (39).
Au Parc des Princes, les Stéphanois remportent la Coupe grâce à Piazza et surtout à une reprise de volée magistrale de Larqué (2-0).
Les brésiliens de l'OM quittent Marseille, ils seront remplacés par l'argentin Yazalde, soulier d'or européen.
Coupe de France:
32eme de finale : OM-Nantes 4-0
16ème de finale : Montluçon-OM 0-0 puis (match retour) 0-1 (a.p.)
8ème de finale : OM-Lille 2-0 puis (match retour) 0-1
1/4 de finale : OM-PSG 2-2 puis (match retour) 0-2
Buteurs : Jairzinho (3), Emon (2), Béréta et Paulo Cézar (1) et un but csc du Lillois Prieto.
EQUIPE TYPE
1974/75
4 3 3
Remplaçants