OM Olympique de Marseille

OM saison 1987-1988, demi-finaliste européen

Première Division 6eme, 49 points
49 Buts Pour 43 Buts Contre
Demi-Finaliste de la Coupe des Coupes

Président :Bernard Tapie
Les années Tapie
Entraîneur :Gérard Banide, Directeur Sportif Michel Hidalgo
Equipe-type Bell, Ayache, Forster,Le Roux, Lowitz, Giresse, Genghini Delamontagne, A.Pelé, Papin, Allofs
Remplaçants: Appriou, Bouafia, Brisson, Cauet, Diallo Domergue, Eyraud, Fall (Sen), Meyrieu, Mura, F.Passi, et Stambouli.
Buteurs :Papin (19), Allofs (13), Diallo et Forster (3), Delamontagne et Le Roux (2), Cauet, Eyraud, Genghini et Giresse (1) et un but csc du Bordelais Bijotat et du Parisien du PSG Sene.
Ayache, Allofs, Domergue,Ayache, Genghini, Bell Fall, Papin, Diallo, Passi, Lowitz
Résumé de la Saison Toutes les rencontres de l'OM saison 1987/1988 en détail
Après avoir raté de peu le doublé pour sa première saison à la tête de l'OM, Bernard Tapie décide de mettre les petits plats dans les grands en allant chercher un titre de champion de France.

De plus, l'OM finaliste de la Coupe joue la Coupe d'Europe, car les Girondins ont été champions.
Du coup, c'est la Coupe des Coupes qui est réservée au marseillais.


Et pourquoi pas la gagner?
Le Roux, Lowitz, Delamontagne, Bouafia, mais surtout Abédi Pelé et Klaus Allofs sont recrutés.

Mais c'est encore trop tôt pour Abédi qui devra passer par Lille avant un retour triomphant en 1990.
Giresse Papin Allofs sont à la hauteur, surtout en Coupe des Coupes où le trio est géant contre Split au Vélodrome (4 à 0).

Mais les défaites à Monaco, Bordeaux et surtout à Nantes 5 à 0 plombent le début de saison.

1ère

MONACO - OM

3 - 1

20ème

CANNES - OM

1 - 0

2ème

OM - CANNES

3 - 0

21ème

OM - BORDEAUX

1 - 0

3ème

BORDEAUX - OM

2 - 0

22ème

TOULON - OM

1 - 2

4ème

OM - TOULON

1 - 1

23ème

OM - LILLE

0 - 1

5ème

LILLE - OM

1 - 1

24ème

BREST - OM

2 - 1

6ème

OM - BREST

1 - 0

25ème

OM - MATRA RACING

2 - 0

7ème

MATRA RACING - OM

0 - 0

26ème

ST ETIENNE - OM

0 - 1

8ème

OM - ST ETIENNE

5 - 1

27ème

OM - NANTES

3 - 0

9ème

NANTES - OM

5 - 0

28ème

NICE - OM

3 - 1

10ème

OM - NICE

2 - 0

29ème

OM - METZ

1 - 0

11ème

METZ - OM

3 - 1

30ème

AUXERRE - OM

2 - 0

12ème

OM - AUXERRE

0 - 1

31ème

OM - LAVAL

2 - 1

13ème

LAVAL - OM

0 - 2

32ème

OM - LENS

4 - 0

14ème

LENS - OM

2 - 4

33ème

LE HAVRE - OM

1- 0

15ème

OM - LE HAVRE

3 - 1

34ème

OM - NIORT

1 - 0

16ème

NIORT - OM

1 - 0

35ème

TOULOUSE - OM

1 - 0

17ème

OM - TOULOUSE

1 - 0

36ème

OM - PSG

1 - 2

18ème

PSG - OM

1 - 1

37ème

MONTPELLIER - OM

4 -0

19ème

OM -MONTPELLIER

1 - 1

38ème

OM - MONACO

2 - 0

Le Championnat est moins bon que l'année précédente, l'OM cherche ses marques pour devenir une grande équipe.
Néanmoins, dans ses soirées européennes, l'OM est brillant et atteint la demi-finale où il est éliminé par l'Ajax d'Amsterdam où perce un certain Bergkamp.
L'OM gagne à Amsterdam avec Stambouli dans les buts mais sa défaite au Vélodrome 3 à 0 est irrémédiable.
Klaus Allofs est une excellente recrue et à son contact, Jean-Pierre Papin va progresser à pas de géant et devenir JPP avec ses célèbres Papinades.
Il finit premier buteur du championnat avec 19 buts et inaugure une longue série de 5 années au sommet.
Giresse est nommé Meilleur Joueur de l'année par France-Football à 35 ans, principalement grâce à sa super-saison et son match exceptionnel contre Hadjuk de Split.
En Coupe, l'OM qui a un calendrier très chargé laisse un peu aller contre Bastia à Martigues.
En championnat, le 18 juillet 1987, l'OM a perdu son premier match à Monaco qui a recruté Arsène Wenger comme entraîneur.
Mege, Fofana et Hatelay ont marqué tandis que Papin a réduit le score sur penalty.
Disciple de Jean-Marc Guillou qui l'a eu comme adjoint à Cannes où il a commencé sa formidable carrière, Wenger déboule en principauté pour succéder au Roumain Stefan Kovacs.
Il vient de s'initier à la D1 à Nancy (une formation avec laquelle il n'a pu éviter la descente), et il est relativement mal connu.
Mais il ne le demeure guère longtemps.
Car son équipe a procédé à un recrutement judicieux : Bruno Bellone, Daniel Bravo, Philippe Tibeuf et Dominique Bijotat étant partis, l'entraîneur monégasque a porté son choix sur Patrick Battiston, Fabrice Mège et Rémy Voger ainsi que sur deux internationaux anglais redoutables, à savoir Mark Hateley puissant avant-centre et Glen Hoddle, génial meneur de jeu.
Monaco délivre un jeu remarquable et poursuit sa démonstration en l'emportant au Parc des Princes devant le PSG (0-1). Seul coup d'arrêt étonnant : une défaite dans son antre de Louis-II face à Niort (1-3).
Mais très vite, la bande à Manuel Amoros, Marcel Dib, Claude Puel, Luc Sonor, Omar Da Fonseca et Jean-Philippe Rohr reprend sa marche triomphale. Hoddle en distributeur de ballons, pour servir sur les ailes le duo Youssouf Fofana et Jean-Marc Ferratge et, naturellement, Hateley en pointe (14 buts au total), où le public admire son jeu de tête
Admiratif, Jean-Luc Ettori cofirme : "Avec Glenn, on avait dans nos rangs le meilleur joueur du monde à cette époque-là. On s'appuyait dessus et il éclairait tout. Il était l'interrupteur de l'équipe. Et un gentleman."
A trois journées de la fin, l'ASM décroche une nouvelle couronne, précédant Bordeaux de six points et Montpellier de sept.
Battiston remporte son cinquième titre de champion avec un troisième club différent, après Saint-Etienne et Bordeaux pendant que son ami Michel Platini organise son jubilé à Nancy avec Diego Maradonna.
Un jubilé auquel participe Alain Giresse, qui choisit de raccrocher les crampons, avec comme bilan douze passes décisives aux attaquants de l'OM.
Gigi a soigné sa sortie.
Mais l'OM devra se passer de ses services la saison prochaine.
Peu importe, Tapie a retenu la leçon.
Metz remporte la Coupe au dépend de Sochaux.
Coupe de France
32ème de finale : Bastia-OM 1-0

Coupe des vainqueurs de Coupe
16ème de finale : Lokomotiv Leipzig (RDA)-OM 0-0 puis (match retour) 0-1

8ème de finale : OM-Hajduk Split (You) 4-0 puis (match retour) 0-2 (match perdu sur tapis vert par les Yougoslaves 3-0)
1/4 de finale : Rovaniemi (Fin)-OM 0-1 puis (match retour) 0-3
1/2 finale : OM-Ajax Amsterdam (PB) 0-3 puis (match retour) 2-1
Buteurs : Allofs et Papin (4), Diallo, Genghini et Giresse (1).
EQUIPE TYPE
1987/88
4 3 3
Remplaçants