OM Olympique de Marseille

1946/1947 Le Red Star et l'OM font match-nul 2 à 2

A Saint-Ouen,
Red Star et l'OM font match nul 2 à 2


Marseille et le Red Star, deux équipes qui ne sont pas encore à leur place dans l'échelle du classement, deux équipes qui avaient mal commencé, alors que manifstement, elles pouvaient faire beaucoup mieux, ont entrepris leur retour vers la lumière.
Samedi Marseille et le Red Star croisaient le fer.
Marseille, avait débuté en coup d'éclat.
D'entrée, les attaquants au maillot blanc déferlèrent dans le camp du Red Star. Bastien se multipliait, Pironti se servait avec art de sa tête ; Mario Zatelli "plaçait" ses tirs ; Dard ponctuait ses déboulés irrésistibles de shots violents.
Oui, vraiment, Marseille était ressuscité, un Marseille de la belle époque.
Et déjà après le premier but "assuré" par Mindonnet contre son camp (le demi centre audonien rentrant dans ses filets une balle centrée par Dard, contrôlée par Pironti, dirigée par Zatelli, et qui roulait inexorablement vers la cage de Corsland battu), on ne donnait pas cher des chances du Red Star.
Certes, les couleurs vert et blanc étaient en danger, mais le Red Star aussi avait fait progrès...
Et après que l'O.M. eut jeté son feu, les Redstarmen, conduits par Aston et Bersoullé, prirent à leur tour la direction des opérations, d'autant plus que les Marseillais perdaient de leur superbe.
La fortune paraissait finalement devoir accorder ses faveurs à ces hommes du Sud, bronzés et au sang généreux un peu trop parfois même, puisque le beau Mario avait marqué un joli but.
C'est alors que le demi droit du Red Star Paul Bersoullé, qui avait fait une partie remarquable d'intelligence et de volonté, surgissait, dribblait deux adversaires et d'un tir très violent battait le souple Libérati et sauvait du même coup son club.

Cette partie de Bersoullé, le retour à la vie de Marseille et du Red Star sont des faits qu'on doit retenir car on en reparlera.