OM Olympique de Marseille

OM PSG 3 - 1, l'OM Champion...jusqu'à Valenciennes

22 Mai 1993 au Vélodrome l'OM bat le PSG 3 à 1(2 - 1)
Arbitre Mr Pauchard 40000 Spectateurs

BUTS GUERIN (7eme)VOLLER (16eme), BOLI (38eme), BOKSIC (76eme)

OM BARTHEZ - EYDELIE, BOLI (CASONI 81eme), DESAILLY, DI MECO - SAUZEE, DURAND, DESCHAMPS, PELE - VOLLER (FERRERI 81eme), BOKSIC
PSG LAMA - COLLETER, RICARDO, ROCHE, KOMBOUARE - FOURNIER, BRAVO (SASSUS 49eme), GUERIN, LE GUEN - WEAH, GINOLA
Invaincu depuis six matches, l'Olympique de Marseille fait quasiment ce qui lui plaît dans cette fin de championnat où personne ne réussit à se hisser à sa hauteur.

Après Strasbourg, Caen (3-2), Lille (4-1), c'est au tour de Valenciennes (1-0 ), puis du PSG (3-1) de passer à la moulinette olympienne.

Contre son rival le plus fiable et sans doute le plus ambitieux, Marseille rassemble toutes ses forces, fait le vide après le triomphe historique de Munich.


Il se donne à fond sur sa pelouse chérie pour obyenir avant l'heure un cinquième titre d'affilée.

Malgré l'ouverture du score de Vincent Guérin, c'est Basile Boli qui réalisera un nouveau chef d'oeuvre de la tête pour donner l'avantage à l'OM après l'égalisation de Voller.
Boksic cloturera la marque à un quart d'heure de la fin.
La joie Marseillaise après l'égalisation de Rudi Voller.


Seule une poignée d'excités qui de disent supporters du PSG croiront bon de manifester leur mécontentement de façon criminelle en faisant peser une menace réelle sur le public marseillais, transformé en cible humaine sous des tirs tendus de fusées fumigènes.
Indigne et intolérable ! Le PSG devra faire le tri parmi ses supporters pour avoir un public digne d'une équipe qui mérite, elle, une grande considération.
Cinquième titre consécutif pour un Olympique de Marseille de fer et de feu et cinquième titre aussi pour Eric Di Meco.
Seul rescapé de l'équipe des "minots" il est désormais la mémoire d'un club à nul autre pareil.