OM Olympique de Marseille

Basile Boli, les larmes de Bari et le But de Munich

Basile a fêté ce 2 Janvier 2017 ses 50 ans, Bon anniversaire Basilou!
BOLI (Basile).
Né le 2 janvier 1967 à Adjamé (Côte-d'Ivoire)
.Sélections - 45 - 19/08/1986 - 28/07/1993 - 1 But
Sélections par Clubs, Auxerre (21), OM (24).
Ce colosse d'ébène qui débuta en D.I à 16 ans et fut international à 19, a acquis une nouvelle dimension sous le maillot blanc.
Rapide, puissant et gagneur dans l'âme il a accompli quatre saisons formidables dans l'équipe olympienne, passant des larmes de Bari à la joie de Munich.
Il fut le symbole de la tristesse de 1991 et de la passion qui enflama le peuple provençal pour le sacre de 1993.
Il fut pour tous Basile le Bien Heureux, insistant bien pour montrer que les larmes de Bari étaient bien loin.
Lors de sa première saison il se découvrit même des talents inattendus de goleador (8 buts en championnat, 2 en Coupe de France, 2 en Coupe d'Europe et 1 avec les Bleus à Tirana).
Mais c'est au coeur de la défense qu'il exprima le mieux son talent, servi par une impressionnante masse physique.
Peu aimé par les Marseillais à son arrivée, en raison d'une ancienne prise de bec avec Papin lors d'une demi-finale de Coupe de France , il ne lui a fallu que quelques matches, et autant d'éclats de rire, pour faire l'unanimité sur son nom.
Franz Beckenbauer le plaça arrière droit, poste qu'il occupe dans l'équipe du Siècle car il était difficile de choisir entre lui et le Grand Marcel au poste de stoppeur.
Il fut façonné par Guy Roux à Auxerre qui l'empéchait d'utiliser sa mobylette pour sortir le soir.
Il fut aussi un pilier de l'équipe de France de 1986 jusqu'en 1993, réalisant ses meilleurs matchs sous la responsabilité de Michel Platini avec une bonne demi-douzaine de ses coéquipiers marseillais.
Il participa à l'Euro 92 mais ne joua aucune Coupe du Monde, ce qui manque un peu à son palmares.
Après l'affaire OM Valenciennes et la dislocation de l'équipe olympienne en 1994, Basile rejoignit les Glasgow Rangers où il imposa toute sa puissance.
Mais son coeur était toujours à Marseille qui végétait en Deuxième Division.
Il fit ensuite une année à Monaco où un choc contre le gardien Delaroche en Coupe UEFA contre Leeds provoqua une peur panique chez ses supporters qui le crurent morts.
Mais Basilou est solide, il reprit plus tard le chemin des stades.
Encore une pige au Japon et c'est l'arret de sa carrière.
Qu'on le veuille ou non, son départ de Marseille un peu provoqué par la force des choses fut une cassure profonde pour Basile Boli qui ne retrouva jamais son grand niveau de 1993.
Il tira sa révérence au début de 1998, juste avant la Coupe du Monde alors qu'il avait à peine 31 ans.
Chapeau Basile, Ton but est toujours le symbole de la force de Marseille.


Basile explique la tactique défensive de la Grande équipe de 1991/1993
Basile Boli reçut aussi les insignes de chevalier de la légion d’honneur.


Le 18 septembre 2015, Vincent Labrune, le nomme ambassadeur, chargé du développement de partenariats.

Le 19 avril 2016, à la suite de la mise à l'écart de Michel, il est nommé coordinateur sportif aux côtés de Franck Passi