OM Olympique de Marseille

Franck Ribery, l'atypique

RIBERY (Franck)

né le 1er avril 1983 à Boulogne sur Mer (Pas-de-Calais)
,70 pour 62 kg
Clubs : Boulogne sur Mer (N, 2001-2002), Alès (N, 2002-2003)
Brest (N, 2003-2004)
Metz (2004-janvier 2005)
Galatasaray (TUR, janvier à juin 2005)
marseille (depuis juillet 2005)
Palmarès : Vainqueur Coupe de Turquie 2005
Finaliste de la Coupe du Monde 2006

Avec le Bayern
Ligue des champions de l'UEFA :Vainqueur : 2013.
Finaliste : 2012.
Supercoupe de l'UEFA :Vainqueur : 2013.
Coupe du monde des clubs de la FIFA :Vainqueur : 2013.
Championnat d'Allemagne :Vainqueur (3) : 2008, 2010 et 2013.
Vice-champion (2) : 2009 et 2012.
Coupe d'Allemagne :Vainqueur (3) : 2008, 2010 et 2013.
Finaliste : 2012.
Supercoupe d'Allemagne :Vainqueur : 2012.
Coupe de la Ligue :Vainqueur : 2007.
Franck Ribery explose à Metz lors de l'été 2004 alors qu'il a été recruté par Jean Fernandez en provenance de Brest.
Transféré de manière surprenante vers le club turc de Galatasaray après seulement six mois passés en Lorraine, il ne tarde pas à devenir l'un des joueurs préférés des supporters turcs, gagnant les surnoms de « Ferraribéry » ou de « Scarface » (en hommage au célèbre personnage et en référence à la longue cicatrice qu'il a gardé sur la partie droite de son visage en séquelle d'un accident de voiture, à l'âge de 2 ans).
Son épouse étant musulmane, Ribéry lui-même étant converti à l'Islam (et se fait appeler aussi « Bilal »), il n’a aucun souci à s'intégrer en Turquie.
Il inscrira notamment sous le maillot du Galatasaray un but permettant à son équipe de l'emporter 5 à 1 en finale de la Coupe de Turquie contre le grand rival Fenerbahçe. Mais, en conflit avec les dirigeants du club qui ne lui versaient plus ses salaires, Ribéry rejoint dès l'été 2005 le championnat de France et l'Olympique de Marseille, où il retrouve Jean Fernandez. À cette occasion, il change d'agent : il quitte John Biko, pour engager le Luxembourgeois Bruno Heiderscheid. Malgré une procédure lancée par le club turc pour « rupture de contrat abusive », Franck Ribéry obtient une autorisation de jouer par la FIFA.
Le public du stade Vélodrome ne mit que très peu de temps à l'adopter.
Auteur de performances exceptionnelles, il finit meilleur espoir du championnat, trois fois élu "joueur du mois", auteur du "but de l'année" face à Nantes.
C'est fort logiquement qu'il se retrouve sélectionné sous le maillot bleu pour la Coupe du Monde où il réalise une surprenante performance et un parcours exceptionnel jusqu'à la finale.
Après une valse hésitation durant l'été, il rejoue avec l'OM et permet au club Olympien de réussir un très bon début de Championnat.

Franck rejoint le Bayern de Munich en 2007.
Ses débuts sont une véritable réussite.
Pour la finale de la Coupe de la Ligue, en début de saison, le Bayern Munich envoie un signal fort à tous les autres prétendants au titre de champion d'Allemagne, à commencer par son adversaire du jour, le Werder Brême, balayé à domicile par une équipe déjà parfaitement en place et emmenée par un Franck Ribéry encore décisif (4-0).
Le Français a ouvert la marque sur le penalty qu'il avait contribué à provoquer en lançant Luca Toni, autre recrue estivale du Bayern. Preuve de la confiance de "Riesery" (le géant), c'est d'une "panenka" qu'il a trompé une première fois Wiese, le gardien du Werder.
On attendait Miroslav Klose, l'ancien pensionnaire du Weserstadion passé à l'ennemi munichois, mais le meilleur buteur du dernier mondial, séché d'entrée par un défenseur bicolore est sorti à la pause, légérement touché. Ribéry, monté d'un cran, a repris son festival.
A l'origine de deux des trois autres buts du Bayern, le Français a gagné le statut de grand bonhomme du match. Il est à l'origine de deux contre-attaques conclues victorieusement par Luca Toni (51e) et Altintop (78e), Ottl ajoutant la cerise sur la gâteau d'une superbe reprise en pleine lucarne (87e).
Franck va meubler son palmares avec le club bavarois et gagnera la Champion's League avec le Bayern six ans plus tard.

Il en sera le Kaiser!!!

Très controversé en équipe de France, il fera néanmoins une belle saison 2013 et contribuera à la qualification pour le Brésil de la France contre l'Ukraine.

On attend beaucoup de lui en 2014.

En espérant ne pas être déçu.