OM Olympique de Marseille

OM - Rennes reporté


Le calme est revenu à La Commanderie.
Plusieurs centaines de supporters s'étaient regroupés devant le centre d'entraînement de l'OM pour manifester leur colère et demander le départ de Jacques-Henri Eyraud.
Des supporters ont tenté de forcer le portail du centre RLD pour y pénétrer.
Les murs ont été tagués, des feux allumés et des chants anti-direction ont longtemps résonné.
Après intervention des forces de l'ordre et des pompiers, la tension est retombée et les supporters mécontents ont quitté les lieux, malgré quelques échanges avec les policiers.

Il y a tout d'abord eu, toute la matinée, des bâches et des banderoles accrochées dans de nombreux lieux stratégiques ou emblématiques de Marseille.
Plusieurs d'entre elles visaient tout particulièrement le président Jacques-Henri Eyraud.
Ce n'était qu'un prologue du coup de force impressionnant des supporters de l'OM au centre d'entraînement, ce samedi après-midi avant la réception du Stade Rennais au Vélodrome.

Le match a par ailleurs été reporté.

Les supporters (environ 400)- avaient pris rendez-vous dans les différents locaux de supporters.
Ils se sont rassemblés en contre-bas de la Commanderie, sur le parking d'une clinique et sur celui du stade des Caillols.
Ils sont passés à l'action un peu avant 14h30.

Les supporters ont alors jeté des pétards, lancé des fumigènes par centaines dans la Commanderie, par-dessus les grilles.
Dans la confusion, une cinquantaine de supporters sont entrés sur le côté du centre, soit par un champ adjacent, soit par des habitations voisines.

À l'intérieur, des scènes de tension et de violence sont aussi survenues.