1971 La victoire à Saint-Ouen 4 - 3 assure le titre à l'OM

10 Juin 1971 Saint Ouen Stade Bauer
OM bat Red Star 4 à 3 (3 - 0)
Arbitre Mr Frauciel 17621 Spectateurs
BUT FERRIE (14'csc.), SKOBLAR (25' et 40'), BONNEL (68') AHACHE (76'), GUENICHE (82'), PINTENAT (86')

OM ESCALE, LOPEZ, ZWUNKA, HODOUL, KULA, NOVI, BONNEL, MAGNUSSON, GRESS, SKOBLAR, LOUBET Entraineur LEDUC

REDSTAR LAUDU, MOUTHON, FERRIE, MONNIN, GARRIGUES, BACQUET, SIMON, AHACHE, GARCIA, PINTENAT, (FERREIRA 55'), GUENICHE Entraineur TOMAZOVER
Samedi le public de Saint-Ouen -un public record puisqu'il y avait des spectateurs sur les toits des tribunes- a pu voir les deux visages de l'Olympique de Marseille, le bon en première mi-temps et le moins bon en seconde.
Et c'est parce que l'O.M. a terminé sur son moins bel aspect que les Parisiens du Red Star ont pu finir cette rencontre sur un style effréné et penser une seconde pouvoir arracher le match nul après avoir été mené par 4 à 0.
En quarante minutes, l'O.M. avait, en menant par 3 à 0 pratiquement mis fin au match. En effet, avant même la 15' sur un coup franc remarquablement donné de l'extérieur du pied droit par Skoblar, Loubet tirait dans la foulée et Ferrié détournait le tir au passage prenant son gardien Laudru à contre-pied
But malheureux pour les Parisiens, certes, mais qui "chauffait" en dépit d'un évident courage des joueurs du Red Star..Onze minutes plus tard, Josip, d'une magnifique reprise de volée sur un centre de Lopez, inscrivait un deuxième but -son 40e- d'un étonnant tir lifté du revers du pied droit, tir qui laissait Laudu impuissant.
Cela bardait pour le matricule des Parisiens, Loubet manquait un autre but d'un cheveu et Magnusson allant irrésistiblement au but sur une remarquable ouverture de Gress fut fauché au moment où semble-t-il, il allait marquer.
L'arbitre M. Frauciel, dont les décisions sont toujours instantanées, indiqua le point de penalty.
Skoblar, qui était parti pour faire un véritable  festival allait, selon l'habitude qu'on lui connaît, manquer ce coup de pied de réparation.
En effet, il tira pratiquement sur Laudu.
Déjà il avait manqué un penalty contre Rennes et si Keita a pu le rejoindre au classement des buteurs européens, c'est bien à cause de cette espèce d'allergie qu'à le Yougoslave pour les penalties.Déjà il avait manqué un penalty contre Rennes et si Keita a pu le rejoindre au classement des buteurs européens, c'est bien à cause de cette espèce d'allergie qu'à le Yougoslave pour les penalties.
Skoblar devait d'ailleurs rapidement se rattraper de sa maladresse et grâce à une très belle ouverture de Gress il inscrivait à la 40e minute son 41e but d'une diabolique façon glissant la balle dans le coin droit des buts de Laudu au ras du poteau. Le match était pratiquement terminé cinq minutes avant le repos .
Skoblar fit durant la première mi-temps un festival extraordinaire des gestes d'un attaquant de classe internationale tandis que Magtnusson fit étalage de ses dribbles fabuleux.
Escale n'avait paru en difficulté que sur un tir de Pintenat.
Et lorsque après une heure de jeu, Bonnel de la tête sur centre de Skoblar eut inscrit le quatrième but tout le monde pensa que c'était terminé. De fait, un instant, on crut que le match allait sombrer dans la monotonie.
Mais Monnin se mit à irriter Skoblar par son anti-jeu, le yougoslave voulut se venger en shootant dans l'Audonien qui se baissa et un jeune ramasseur de balle reçut le ballon dans la tête.
Dés lors, le public prit fait et causes pour l'équipe audonniene et le combat changea d'âme. Et c'est à ce moment-là que le Red Star prit feu. D'abord Ahache trompa Escale sur un coup franc tiré à 30 mètres , ensuite Gueniche marqua sur une belle ouverture de Pintenat. Enfin, ce même Pintenant inscrivit un troisième but de la tête comme à la parade devant une défense particulièrement paniquée Ce troisième but avait été réussi à la suite d'un corner pour un tir de Mouthon qui menaçait de faire mouche. Escale repoussa une fois la balle du poing, mais Garrigues récupéra le ballon et centra pour Pintenat..
Inutile de dire que cette inattendue remontée du Red Star pimenta sérieusement cette fin de match et Marseille put craindre un moment l'égalisation.
C'eût été assez malencontreux pour Marseille et d'ailleurs immérité.l n'en reste pas moins vrai que ce mauvais visage de l'O.M. devra disparaître la saison prochaine lorsque les Marseillais disputeront leur première Coupe d'Europe.

L'OM pouvait être fêté au Vélodrome lors de la dernière journée contre Strasbourg (6 à 3).