OM Olympique de Marseille

La Saison 1962-1963, redescente

Première Division 20eme, 26 points
42 Buts Pour 75 Buts Contre

Président : Monsieur Zaraya
Entraîneurs : Armand Panverne puis Luis Miro (Esp)
Equipe-type : Moreira - Tassone, Knayer, Moulon,, Alauzun - Milazzo, Bruneton - Viaène, S.Roy, Dogliani, Sansonnetti

Remplaçants: Escale, Barellas, Bordère, H. Léonetti, Palpacuer, Pavon, Rial (Esp), J.Stopyra, Telléchéa, Témarii, Ugolini et Aygoui, Joseph (Cam),
Buteurs Roy (10), Sansonnetti (9), Dogliani (6), Stopyra et Viaène (5), Milazzo (3), Aygoui (2), Alauzun et Joseph (1).
Moreira, Tassone, Bruneton, Moulon, Alauzun, Knayer, Viaene, Stopyra,Milazzo, Dogliani, Sansonnetti
Résumé de la Saison Toutes les rencontres de l'OM saison 1962/1963 en détail

Cette saison 1962-1963 qui devait être celle de la renaissance en Première Division fut celle d'une incroyable contre-performance de l'OM, tout frais promu.

Voir le début de saison avec Vidéo d'époque


Entraîné, par Penverne puis par Miro qui prit l'équipe en mains au cours des matches retour, l'OM termina bon dernier et redescendit en Division II.
Pendant ce temps, Monaco enleva le titre avec trois points d'avance sur Reims, mais encore obtint le doublé (vainqueur en finale de Coupe de France devant Lyon);

1ère

LYON - OM

1 - 1

20ème

NICE - OM

1 - 0

2ème

OM - NANCY

2 - 1

21ème

OM - NIMES

0 - 3

3ème

Stade - OM

2 - 2

22ème

STRASBOURG - OM

0 - 0

4ème

OM - MONTPEL

3 - 2

23ème

OM - Stade

3 - 2

5ème

REIMS - OM

1 - 0

24ème

BORDEAUX - OM

1 - 3

6ème

OM - VA

1 - 3

25ème

OM - ANGERS

1 - 0

7ème

GRENOBLE - OM

0 - 3

26ème

RC PARIS - OM

3 - 0

8ème

TOULOUSE - OM

3 - 1

27ème

OM - MONACO

2 - 4

9ème

OM - RC PARIS

1 - 3

28ème

NANCY - OM

1 - 0

10ème

OM - LENS

3 - 3

29ème

OM - REIMS

1 - 0

11ème

ANGERS - OM

3 - 0

30ème

OM - TOULOUSE

0 - 1

12ème

OM - ROUEN

0 - 1

31ème

ROUEN - OM

3 - 0

13ème

NIMES - OM

3 - 0

32ème

MONTPEL - OM

2 - 0

14ème

OM - NICE

1 - 1

33ème

OM - LYON

1 - 2

15ème

SEDAN - OM

4 - 0

34ème

LENS - OM

8 - 1

16ème

MONACO - OM

2 - 1

35ème

OM - GRENOBLE

2 - 2

17ème

OM - STRASBOURG

1 - 3

36ème

OM - RENNES

4 - 2

18ème

RENNES - OM

3 - 2

37ème

VA - OM

0 - 1

19ème

OM - BORDEAUX

1 - 1

38ème

OM - SEDAN

0 - 0

Vidéo du début de saison
C'est surtout la fin de la saison des Monégasques qui fut époustouflante, ou plus exactement la période qui commença avec les matches retour : en dix-neuf rencontres, ils recueillirent vingt-huit points, connaissant même une série de six victoires consécutives (27 janvier au 3 avril) marquant seize buts contre six seulement encaissés.

En début de championnat, pourtant, l'OM à l'issue de deux matches nuls à Lyon et au Parc contre le Stade et de deux victoires face à Nancy et Montpellier se trouva en tête avec Rennes et Bordeaux.
Mais après une défaite à Reims et à domicile contre Valenciennes, ce fut la bérézina.
En Coupe, l'OM élimina Nice après un marathon de 3 matches mais fut battu par Lyon en huitième.
Bordeaux autre promu se révéla et prit la tête du championnat.
Plus tard Reims, Nice et Lyon vinrent se joindre au peloton des prétendants aux titres.
On vit même Sedan, à son tour, posséder jusqu'à cinq points d'avance sur Bordeaux et Monaco le 27 janvier.
Bordeaux pour son retour en Première Division fit une remarquable saison avec une défense de fer mise en place par Salvador Artigas.
Mais l'OM bon dernier s'imposa en gironde 3 à 1 à la surprise générale, mais ce ne fut qu'un feu de paille.
Rien ne laissait encore supposer alors le sprint irrésistible des monégasques de Leduc
De fait, Monaco s'envola et remporta le titre après un match nul avec le Stade au Parc des Princes.
Ce dernier match eut lieu le 26 mai un dimanche alors que le jeudi 23 les Monégasques venaient de remporter la Coupe de France sur Lyon.
l n'empêche, il nous faut bien revenir aux réalités, que Monaco, malgré cette exceptionnelle saison 1962-1963 n'avait drainé au stade Louis II qu'une moyenne de 3 550 spectateurs.
Mais avec un trio Douis, Cossou, Théo et des demis efficaces comme Hidalgo et Biancheri, Monaco présenta peut-être la meilleure équipe de son histoire.
Pour revenir à l'OM, il va s'installer complètement dans la queue du classement.
C'est pourtant lors de cette saison que les olympiens vont connaître l'Europe grâce à la foire internationale de la ville, en disputant la Coupe des Villes de foire qui deviendra la coupe UEFA puis l'Europa Ligue aujourd'hui.
Après avoir battu l'Union St Gilloise à Marseille 1 à 0, l'OM s'incline en Belgique 4 à 2 et est éliminé.
Cette équipe avait pourtant de bons joueurs du cru comme Moulon, Dogliani, Sansonnetti, Bruneton et Tassone, un très bon gardien, José Moreira et des joueurs expérimentés comme Milazzo, Roy, Viaene, Stopyra et l'ancien du Real Rial, un peu alourd
Penverne sera limogé et remplacé par Luis Miro en vain, c'est la chute et la fin de Saby Zaraya.

Seulement, il était trop tard. Il avait perdu huit matches chez lui et treize à l’extérieur, ne remportant au total que neuf victoires. Roy , pourtant avant-centre buteur, n'avait trouvé que dix fois le chemin des filets. Une misère..

Et le président d'alors, M. Zaraya, perdit la face. La moyenne des spectateurs au Stade Vélodrome municipal s'établissait à quelque 20 000 en début de saison.
Elle était tombée à 2 000 à la fin de celle-ci.
Saby Zaraya rendit les armes à la fin de la saison d'un club qui n'allait renaitre qu'à l'arrivée de Marcel Leclerc 3 ans plus tard.
Coupe de France :
32ème de finale : OM-Béziers 3-1
16ème de finale : OM-Nice 2-2 puis (match rejoué) 0-0 puis (match rejoué) 3-0 voir vidéo ci-contre

8ème de finale : Lyon-OM 2-1
Buteurs : Milazzo (4), Dogliani et Roy (2).
Coupe des Villes de Foire (future Coupe UEFA)
Premier tour : Union Saint Gilloise (Bel)-OM 4-2 (match aller 0-1)
Buteurs : Aygoui, Roy et Sansonetti (1)
EQUIPE TYPE
1962/63
4 3 3
Remplaçants